Portrait de deux consultantes CLEDO

Structuré en un réseau de consultants indépendants, CLEDO propose des accompagnements personnalisés, aux lycéens et étudiants qui préparent leurs choix d’avenir.

De par un contact au quotidien, nous mesurons à quel point jeunes et parents peuvent se sentir démunis face à des questionnements qui se posent de plus en plus tôt au Lycée et génèrent une réelle source d’inquiétude. Beaucoup nous témoignent d’une vraie difficulté face à ces questions d’orientation.

Pour nos lycéens, privés d’occasion de découvrir les formations lors de salons ou de portes ouvertes, la période rend leur cheminement particulièrement difficile.

Il l’est peut-être encore davantage pour des étudiants en recherche de stages, qui se heurtent à beaucoup de refus et perdent souvent courage. Pourtant, cette précieuse expérience professionnelle, ils le savent, pèsera lourd – et parfois davantage que leur diplôme, dans leur parcours et leur accès à la vie active.

C’est ainsi que nous avons tout naturellement voulu répondre favorablement à la demande de stage d’Audrey, étudiante en Lettres Modernes, en décembre dernier. Ayant pour projet de travailler dans la communication ou le journalisme, Audrey était intéressée de pouvoir conduire des entretiens auprès des consultants du réseau. Elle était aussi curieuse de découvrir ce qui pouvait être proposé de différent en matière d’orientation, elle-même ayant été confrontée à cette difficulté de faire des choix en fin de Lycée.

Suite aux échanges qu’Audrey a pu avoir avec Sabine Damongeot et Anneline Yayer, elle vous présente le portrait de deux consultantes du réseau, toutes deux passionnées d’humain !


Sabine

consultante CLEDO
à Besançon,
depuis juin 2018

Auparavant, le métier de Sabine était d’assurer le suivi administratif de structures diverses dans le vaste domaine des ressources humaines : de l’accompagnement universitaire aux bilans de compétences en passant par le recrutement. Ainsi, il y a vingt-cinq ans, comme responsable administrative dans une association qui accompagne des étudiants réfugiés en leur attribuant des bourses d’enseignement supérieur, Sabine avait déjà été touchée par leurs situations, mais également sensibilisée aux problématiques d’orientation.
S’en sont suivies d’autres expériences en gestion administrative ou dans le recrutement, avec comme fil conducteur l’accompagnement de publics adultes, étudiants ou professionnels.

Il y a trois ans, l’opportunité d’opérer un changement d’activité est arrivée au bon moment pour que Sabine saisisse cette opportunité. Axelle Larroumet, fondatrice nantaise du réseau CLEDO, souhaitait se développer dans l’Est de la France.

Cette rencontre entre les deux femmes a été déterminante et Sabine a décidé d’intégrer l’équipe des consultantes CLEDO afin de donner un nouveau sens à la suite de sa vie professionnelle. Les conseils pertinents de certains de ses proches l’ont confortée à franchir le pas. Selon eux, Sabine dispose de grandes qualités d’écoute et de bienveillance en toute confidentialité.
Bien sûr, ces dispositions indispensables ne suffisent pas : Axelle Larroumet l’a formée à l’outil CLEDO et continue à l’accompagner régulièrement.

Durant la première rencontre, Sabine rencontre le jeune pendant environ trois heures. La méthode CLEDO et leurs échanges interrogent le jeune sur ses modes de fonctionnement et de raisonnement et sur la manière dont il se projette.
Cette rencontre permet de tisser une histoire et de faire réfléchir le jeune sur sa propre personne. Ainsi, on pourrait dire que le jeune accouche de lui-même.
A l’issue de cet entretien, Sabine élabore un rapport qui contient la boussole du jeune, c’est-à-dire ses talents, ses leviers de motivation et certains jalons qui l’aideront à structurer des choix.
Bien sûr, sont également présentées des pistes de métiers cohérentes avec le profil du jeune, illustrées de fiches métiers, de vidéos et d’articles utiles à sa réflexion.
Dans un troisième temps, Sabine rencontre le jeune avec ses parents afin de remettre ce rapport qui ne propose jamais qu’une seule piste mais plusieurs. Sabine insiste sur la philosophie de CLEDO qui signifie Clés d’Orientation, elle tient donc à apporter des outils d’appréciation et de réflexion pour que le jeune devienne ensuite acteur de son orientation.
Autre point important : Sabine est habitée par une vision dynamique de la personne et cherche toujours à préconiser des choix qui vont « tirer le jeune vers le haut ».
Par la suite, elle essaie de rester en contact avec les jeunes qu’elle a accompagnés pour savoir comment s’est déroulée la suite du processus. Pour elle, avoir un feed-back sur ses préconisations est essentiel. Parfois, elle continue à aider certains jeunes pour rédiger des lettres de motivation ou leur apporter des éléments complémentaires sur certains secteurs professionnels précis.

Après deux ans et demi, Sabine nous confirme qu’elle est épanouie dans ce métier. Elle apprécie notamment l’espace de liberté et la grande autonomie que lui offre le statut de consultante indépendante.
Le cœur de son métier qu’est l’accompagnement de personnes, parfois dans des situations scolaires complexes, lui apporte de grandes satisfactions personnelles, comme l’histoire de ce jeune collégien, dysphasique et dysgraphique, qui a vu se dessiner un avenir professionnel.
Pour conclure, Sabine a visiblement un talent pour guider ces jeunes, qu’elle accueille sans apriori au moment où celui-ci est dans une période de grands questionnements.


Anneline

consultante CLEDO
sur la région Bordelaise

Anneline a une solide expérience dans les Ressources Humaines, elle a occupé différentes fonctions qui l’ont amenées à accompagner les salariés, à les orienter, à développer leurs compétences et à construire des projets professionnels.
Après plus de 20 ans dans les RH, Anneline a souhaité se reconvertir dans l’accompagnement des jeunes et a donc choisi d’intégrer le réseau CLEDO. En qualité de consultante RH, elle accompagne également les PME sur les dispositifs formation (élaboration du plan, déploiement, construction de parcours pédagogiques).
Après trois jours de formation avec Axelle Larroumet, elle a pu réaliser son premier bilan. Au cours de ce parcours d’intégration, Axelle Larroumet présente la méthode CLEDO et réalise conjointement un premier bilan. Le point fort de ce parcours d’intégration est l’accompagnement de 12 mois qui suit.
A l’issue de cette formation, Anneline a donc commencé à s’entretenir avec des jeunes entre 17 et 21 ans en recherche d’eux-mêmes.
Elle préfère travailler en trois étapes distinctes :
Lors du premier rendez-vous, seule avec le jeune, Anneline apprend à le connaitre, à identifier ses points forts, ses objectifs et ses motivations. A partir d’outils adaptés, elle identifie son mode de fonctionnement et de raisonnement mais ne se limite pas à ces résultats. En effet, ce premier contact est pour elle primordial car il permet au jeune de s’exprimer sans barrières, sans préjugés. Elle apprécie ce temps d’échange où de nombreux sujets peuvent être évoqués et amenés à des réflexions personnelles de la part du jeune.
Dans un deuxième temps, après avoir identifié les points clés du jeune, elle explore avec lui différentes pistes d’orientations en ouvrant le champ des possibles. Il est important de ne pas se mettre de « barrières ».
Avant le troisième rendez-vous, Anneline reprend toutes les pistes identifiées et s’assure que celles-ci sont cohérentes avec le profil du jeune.
Puis une rencontre est organisée avec les parents et le jeune pendant laquelle Anneline restitue le dossier et expose différentes pistes de métiers, différentes clés d’orientation.
Anneline, à travers ces différents entretiens, cherche à faire parler le jeune en s’appuyant sur différents questionnaires, sur par exemple ce qu’il aime faire ou non. C’est aussi une façon pour le jeune de se livrer, car en présence de ses parents ou en milieu scolaire, il ne va tout dire car il peut avoir peur d’être jugé. Avec Anneline, il n’y a pas de jugement, l’avis y est neutre, ce qui le met en confiance. Les entretiens sont propres à chacun, en général, les jeunes ont beaucoup d’idées, mais certains n’arrivent pas à les exprimer.
Cependant, quand le jeune n’a pas de motivation, elle cherche à lui redonner confiance, le but étant qu’il ressorte en étant motivé. Un accompagnement extérieur sans jugement, un temps posé calmement avec le jeune est essentiel pour que l’adolescent puisse « s’ouvrir » et « se livrer ».

Anneline a choisi d’accompagner les jeunes car elle trouvait que la pression était trop forte pour les élèves à partir de la troisième. Ils n’ont aucune idée du métier qu’ils souhaitent exercer et ils doivent déjà faire des choix d’orientation. Cette pression s’accentue en seconde dans le choix des spécialités et en première quand il faut indiquer celle qui sera arrêtée en terminale. Ce sont des étapes très stressantes de la vie d’un lycéen avec un impact conséquent sur les parents également.
A cet âge, le jeune n’est pas toujours en mesure de trouver sa voie, de déterminer ce que sera demain pour lui. Il faut donc des personnes capables d’apporter des informations d’orientation, selon ses envies, sa personnalité etc.
Ce constat a renforcé son souhait de s’investir dans l’accompagnement des jeunes. Elle a choisi d’intégrer le réseau CLEDO pour sa taille humaine et la qualité des échanges entre les consultants.

Anneline a donc trouvé un épanouissement personnel à aider ces jeunes et souhaiterait pouvoir travailler avec les collèges et les lycées afin d’apporter une aide supplémentaire au moment de réaliser les choix d’orientation.
Son changement de carrière n’a pas été sans crainte. En effet, un changement peut faire peur, peut questionner. Le questionnement de son avenir n’étant pas toujours le propre du jeune car même un adulte en quête d’une nouvelle carrière doit aussi s’interroger sur ses envies et son épanouissement personnel.

Structuré en un réseau de consultants indépendants, CLEDO propose des accompagnements personnalisés, aux lycéens et étudiants qui préparent leurs choix d’avenir. De par un contact au quotidien, nous mesurons à quel point jeunes et parents peuvent se sentir démunis face à des questionnements qui se posent de plus en plus tôt au Lycée et génèrent[...]

    Autres articles